Cours international de bactériologie médicale

Approches moléculaires pour la bactériologie médicale en Afrique

Ce cours théorique et pratique vise à étudier les principales infections bactériennes contagieuses par pathologie d’organes et expérimenter le diagnostic et le typage de bactéries pathogènes prévalentes sur le continent africain et dans l’Océan Indien. Il vise aussi à identifier rapidement les gènes de résistance aux antibiotiques émergents afin de guider le clinicien dans le choix de l’antibiothérapie.

Outre l’enseignement dispensé, cet atelier permettra également aux apprenants de se rencontrer, de dialoguer sur la mise en place opérationnelle des outils moléculaires de diagnostic au niveau de leur laboratoire, de proposer des solutions aux problématiques communes en concertation avec les organisateurs et enseignants du cours, et les représentants du Ministère de la Santé et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) local invités lors de la session de clôture du cours.

L’intérêt du cours pour la région

Les infections bactériennes représentent un problème majeur de santé publique au niveau mondial et en particulier en Afrique. La sensibilisation de la population à ce problème par l’intermédiaire d’un personnel de santé qualifié aide à la mise en place d’une antibiothérapie adaptée, d’une couverture vaccinale élevée (lorsqu’un vaccin existe) et à la prévention via des méthodes d’asepsie adaptées. Le diagnostic et la prise en charge des patients avec un traitement adéquat restent quant à eux un enjeu de société, notamment dans les régions où les ressources sont limitées. De surcroît, certaines bactéries présentent un potentiel épidémique et peuvent dès lors menacer, non plus l’individu, mais des populations entières eu égard les conditions d’hygiène et la surpopulation dans certaines villes du continent africain. Un diagnostic précoce est alors nécessaire pour alerter les autorités de santé publique afin que des mesures soient prises en vue d’endiguer l’étendue de l’épidémie.

Les objectifs

L’organisation d’un cours de bactériologie médicale axé sur le diagnostic moléculaire qui est en plein essor,  car souvent plus rapide et plus sensible que les méthodes de diagnostic traditionnel, permettra de former du personnel de santé scientifique et technique au niveau local et régional africain au sein d’une infrastructure d’excellence donnant ainsi des outils adaptés pour le diagnostic et la maîtrise des infections bactériennes particulièrement importantes en Afrique.

Ce cours permet de réunir des personnes clés de différents pays de l’Afrique francophone qui ressentent la nécessité d’implémenter un diagnostic moléculaire dans leur institution, et notamment dans le cadre de la surveillance active des maladies à potentiel épidémique. Ils vont développer les expériences théoriques et pratiques de diagnostic de laboratoire qui pourront ensuite être transférées et implémentées en fonction de leurs besoins dans leur propre institution/pays.

La Méthodologie

Ce cours a pour but de renforcer les compétences scientifiques et techniques du personnel scientifique, médical et technique présent dans les laboratoires d’analyse et/ou de recherche en bactériologie médicale. De nombreux genres bactériens seront étudiés par pathologie d’organes (infections intestinales, respiratoires et méningées). L’étude de la résistance bactérienne aura pour objectif de confronter les attitudes thérapeutiques probabilistes et les données de la littérature et de voir ce qu’un diagnostic rapide peut apporter aux cliniciens.

L’interprétation d’antibiogrammes, l’utilisation d’outils de diagnostics classique, moléculaire et antigénique rapide, les méthodes de génotypage, le diagnostic par spectrométrie de masse seront également intégrés dans cette formation, ainsi que l’initiation à la bio-informatique pour des applications pratiques.

Les Enseignants internationaux et locaux

  • Dr Jean-Marc Collard, organisateur, Institut Pasteur de Madagascar
  • Dr Olivier Gaillot, Faculté de Médecine de Lille
  • Dr Nicole Guiso, Institut Pasteur
  • Dr Olivier Manigart, London School of Hygiene and Tropical Medicine
  • Dr  Niaina Rakotosamimanana, Institut Pasteur de Madagascar
  • Dr Voahangy Rasolofo, co-organisateur, Institut Pasteur de Madagascar
  • Dr Josette Raymond, Hôpital Cochin
  • Prof. Michel Simonet, Professeur honoraire de la Faculté de Médecine de Lille
  • Prof. Christophe Sola, Université Paris Sud
  • Dr Michel Thibault, Centre Hospitalier de Pontoise
  • Dr Jessica Vanhomwegen, Cellule d’Intervention Biologique d’Urgence (CIBU), Institut Pasteur

Les Résultats attendus

Les enseignants délivrent un enseignement  de qualité aux apprenants sélectionnés

Les apprenants :

  • pratiquent et utilisent les outils modernes de diagnostic rapide et de typage;
  • comprennent et utilisent les outils de base de la bioinformatique pour conceptualiser des outils de détection de souches pathogènes;
  • reçoivent une connaissance théorique de l’épidémiologie de ces bactéries et des techniques de biologie moléculaire;
  • envisagent un transfert technologique qui servira à l’amélioration de qualité des soins du patient, mais aussi de la surveillance et  l’investigation des maladies à potentiel épidémique dans les différents pays représentés;
  • entament/étendent des partenariats (parfois déjà existants) entre les différents apprenants et entre les apprenants et les enseignants.

Durée : Dix (10) jours

Date et lieu : Du 14 au 25 novembre 2016, à l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM), Antananarivo.

Public cible : Ce cours est fortement recommandé pour les scientifiques, médecins, pharmaciens et techniciens impliqués au niveau national dans la Surveillance Intégrée des Maladies et de la Riposte (SIMR, OMS) et le diagnostic des maladies infectieuses.

Nombre de participants : 20 participants,  11 enseignants-encadreurs et 4 techniciens.

Télécharger le programme

Partenaires


logo_riip_fr        Logo SEGA

Sponsors


Logo du MAEDI                    logo Bruker                   SFM Microbiologie