Le laboratoire d’hygiène des aliments et de l’environnement

Le laboratoire d’hygiène des aliments et de l’environnement (LHAE) est un laboratoire dont les activités de diagnostic sont axées sur la surveillance des risques sanitaires liés à l’alimentation, aux eaux et à l’environnement. Il est Centre National de Référence Salmonelles, Shigelles et Vibrio cholerae, conjointement avec le Centre de Biologie Clinique de l’Institut Pasteur de Madagascar.
Accrédité COFRAC sur la microbiologie des eaux et des aliments (portée disponible sur www.cofrac.fr), il permet notamment, le contrôle microbiologique pour l’exportation des produits agro-alimentaires malgaches, et contribue ainsi au développement économique et social du pays.
Reconnu par le Ministère de la Pêche et le Ministère de l’Elevage, il est le laboratoire officiel pour le contrôle bactériologique à l’export des produits halieutiques et assure le plan national de surveillance des vibrions sur les produits de la mer.
Il collabore avec les professionnels de l’agro-alimentaire pour un renforcement des capacités analytiques au plan national, notamment par des formations organisées auprès des laboratoires d’autocontrôles. Il continue à développer une expertise locale dans le domaine de la sécurité sanitaire des eaux et des aliments. Il participe ainsi à la surveillance et au contrôle des principales maladies entériques infectieuses liées à l’alimentation.

Ses principales activités

    • La sécurité alimentaire : prélèvements, analyses microbiologiques et mycotoxines, accompagnement – conseils auprès des entreprises, audits bonnes pratiques d’hygiène, audits HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point, i.e. Analyse des dangers – points critiques pour leur maîtrise), audits ISO 22000. Sont concernés : les industries agro-alimentaires, les artisans, les producteurs agricoles, les métiers de bouches (restaurateurs, pâtissiers, bouchers, traiteurs…), les métiers de distribution.
    • La sécurité sanitaire de l’eau : prélèvements, analyses microbiologiques des eaux de consommation, des eaux de rejets, des eaux superficielles, des eaux chaudes sanitaires (Legionella pneumophila) et des eaux techniques. Sont concernés : les distributeurs d’eau, les établissements hôteliers, les industriels, les particuliers et tout projet ayant un impact sur l’environnement.
    • La Formation aux professionnels : techniques d’analyses microbiologiques de base et bonnes pratiques de laboratoire, pratique de l’assurance qualité en laboratoire; sécurité alimentaire : bonnes pratiques d’hygiène et HACCP.

Pour en savoir plus

Le LHAE comprend le Laboratoire d’épidémio-surveillance (LES) de la santé des crevettes créé suite à une demande conjointe de l’Autorité Compétente et du Groupement des Aquaculteurs et Pêcheurs de Crevettes de Madagascar (GAPCM). Une plateforme d’appui technique et analytique a été mise en place pour la surveillance de la filière crevettière, une des 10 premières sources de devises du pays.
Le laboratoire fonctionne selon les normes et recommandations de l’Office International des Epizooties (OIE). Il permet d’assurer la sécurité sanitaire des échanges internationaux d’animaux aquatiques et contribue à éviter le transfert d’agents pathogènes, par le diagnostic des maladies de la crevette, leur surveillance épidémiologique et l’établissement du statut zoosanitaire du pays vis-à-vis des maladies de la liste de l’OIE. La mise en place et le fonctionnement de cette plateforme a bénéficié d’un financement de l’Agence Française de Développement (AFD) qui a pris fin le 31 décembre 2010. Le laboratoire est opérationnel depuis début 2008.
Les activités du laboratoire ne sont pas limitées au plan national de surveillance des maladies des crevettes. Elles s’orientent aussi vers des questions sur l’environnement et la santé. Le LES bénéficie pour cela de collaborations dans le cadre de l’étude des infections méningées causées par Naegleria (i.e. amibes libres).

Pour en savoir plus