Actualités

Lancement officiel du projet DROP TB Phase 2 : « Utilisation de goutte de sang sur papier buvard pour détecter la tuberculose chez la femme enceinte : mise à l’échelle à Madagascar »

La réunion de lancement du projet DROP TB intitulé « Utilisation de goutte de sang sur papier buvard pour détecter la tuberculose chez la femme enceinte : mise à l’échelle à Madagascar » s’est tenue le vendredi 22 octobre 2021, à la Salle de conférence de l’Institut Pasteur de Madagascar.

La cérémonie d’ouverture de la réunion a été marquée par la présence du Dr Raphaël HOTAHIENE, Directeur de la lutte contre les maladies transmissibles, représentant Monsieur le Ministre de la Santé Publique de Madagascar et du responsable du Programme National de Lutte contre la Tuberculose à Madagascar. Ont également participé à cette réunion des représentants de différentes entités œuvrant dans la santé materno-infantile et dans la lutte contre la tuberculose, ainsi que les équipes de l’unité des mycobactéries et de l’unité d’épidémiologie et recherche clinique de l’IPM, impliquées dans le projet DROP TB.

Dr Raphaël HOTAHIENE, Directeur de la Lutte contre les Maladies Transmissibles

Le projet DROP TB, financé par des financements Grand Challenges (GC Africa et GC Canada), vise à améliorer le diagnostic de la tuberculose chez la femme enceinte par l’utilisation d’un test moléculaire innovant (3G-qPCR) à partir de prélèvements de gouttes de sang collectées sur papier buvard.  La phase pilote du projet s’est déroulée dans des Centres de Diagnostic et de Traitement de la tuberculose (CDT) d’Analamanga entre 2018 et 2020. Dans cette phase II du projet, il s’agira d’évaluer la performance du test à une plus grande échelle chez des femmes enceintes au niveau d’autres régions de Madagascar.

En partenariat avec le Programme National de la Lutte contre la Tuberculose du Ministère de la Santé Publique de Madagascar, plus de 1480 femmes enceintes pourront participer au projet au niveau de CDTs et Centres de Santé de Base de différentes régions de Madagascar.

Les membres de l’équipe impliqués dans le projet

A propos de l’IPM

Présent à Madagascar depuis 1898, l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) est un établissement scientifique privé reconnu d’utilité publique dont le fonctionnement est régi par une convention datant de 1961 passée entre l’Institut Pasteur à Paris et l’Etat Malgache.

L’IPM fait partie du Réseau international des Instituts Pasteur qui rassemble 32 établissements dans 25 pays, sur 5 continents.

L’objectif de l’IPM est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies et au développement économique par des activités de recherche, de formation et de santé publique. Ses missions s’articulent autour de quatre axes : recherche, santé publique, services et formation.