Actualités

Un concours « Ma thèse en 180 secondes » pour la 5ème édition de la Journée des doctorants de l’Institut Pasteur de Madagascar

Les doctorants de l’Institut Pasteur de Madagascar

La journée des doctorants est un évènement important pour l’’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) car il entre dans le cadre de ses missions de recherche, de santé publique et de formation. Cette journée, la 5ème édition, consacrée aux étudiants en doctorat de sciences accueillis au sein de différentes unités de recherche de l’IPM, a été organisée le vendredi 19 novembre durant laquelle les doctorants ont présenté leurs travaux de thèse sous la forme d’un concours de « Ma thèse en 180 secondes ». Ce concours consiste à exposer en 3 minutes son sujet de thèse dans un langage simple et accessible à un public profane et diversifié, devant un jury composé de scientifiques et de non scientifiques.   Faire une présentation des travaux scientifiques en 3 minutes n’est pas un exercice facile, toutefois, les doctorants ont su relever le défi et ont démontré leurs talents oratoires. Cette journée a également permis de renforcer les échanges scientifiques et la cohésion entre les doctorants en sciences.

Les doctorants lors de leur prestation

Les membres du jury

En tout seize  doctorants ont participé au concours avec à la clé un billet aller/retour pour assister à un congrès international pour le lauréat. . Après délibération, le jury a décerné le premier prix du concours à Azimdine HABIB de l’Unité de Bactériologie Expérimentale et de l’Unité des Helminthiases,  grâce à sa prestation sur la relation entre le microbiote intestinal et infestation parasitaire chez les enfants dans un contexte de malnutrition. Le second prix et le troisième prix ont été respectivement attribués à  Alain Moïse ONIHARY pour sa prestation sur le White Spot Syndrome Virus et à Ravo Niaina RAKOTOBE HARIMANANA pour sa présentation sur la puce vectrice de la peste à Madagascar.

Les lauréats du concours « Ma thèse en 180 secondes »

De gauche à droite : Alain Moïse ONIHARY, Azimdine HABIB et Ravo Niaina RAKOTOBE HARIMANA

Les sujets de thèse des doctorants

  • « Bio-écologie et rôle vecteur d’Aedes aegypti dans la région septentrionale de Madagascar », par Manou Rominah RAHARINIRINA, doctorante au sein de l’Unité d’Entomologie Médicale ;
  •  « Optimisation de la prise en charge de la tuberculose maladie et de l’infection tuberculeuse latente par l’évaluation diagnostique et pronostique de biomarqueurs moléculaires  », Mame Diarra Bousso NDIAYE,doctorante au sein de l’Unité des Mycobactéries/Unité d’Immunologie des Maladies Infectieuses ;
  • « Epidémiologie et diversité génétique des entérovirus à Madagascar : Découverte des parties cachées des écosystèmes des entérovirus », par Vonjilalao Jonhson RAHARINANTOANINA,doctorant au sein de l’Unité de Virologie ;
  • « Relation entre la composition du microbiote intestinal et infestation parasitaire chez les enfants dans un contexte de malnutrition », par Azimdine HABIB,doctorant au sein de l’Unité de Bactériologie Expérimentale /Unité des Helminthiases ;
  • « Evolution de l’infection plasmodiale à Madagascar : Utilisation des données des études cliniques et modélisation de données de surveillance épidémiologique comme appui au programme de lutte », par Jean Marius RAKOTONDRAMANGA,doctorant au sein de l’Unité d’Epidémiologie et de Recherche Clinique ;
  • « Dynamique de circulation du virus respiratoire syncitial à Madagascar », par Tsiry Hasina RANDRIAMBOLAMANANTSOA, doctorant au sein de l’Unité de Virologie ;
  • « Etude de la réponse immunitaire humaine suite à une infection à  Yersinia pestis », par Nicolas BERNAUD, doctorant au sein de l’Unité Peste et de l’Unité d’Immunologie des maladies infectieuses ;
  • « Implication des puces de petits mammifères dan l’épidémiologie de la peste dans le district d’Ankazobe, Madagascar », par Fanohinjahanary RASOAMALALA, doctorante au sein de l’Unité Peste ;
  • « Epidémiologie et caractérisation moléculaire du White Spot Syndrome Virus (WSSV) à Madagascar », par Alain Moïse ONIHARY,doctorant au sein du Laboratoire d’Hygiène des Aliments et de l’Environnement (LHAE) ;
  • «Contribution à la caractérisation génétique de Yersinia pestis », par Lovasoa Nomena RANDRIANTSEHENO,doctorante au sein de l’Unité Peste ;
  • « Mécanismes et déterminisme de la compétence vectorielle de Synopsyllus fonquerniei et Xenopsylla brasiliensis vis-à-vis de Yersinia pestis », par Ravo Niaina RAKOTOBE HARIMANANA, doctorante au sein de l’Unité d’Entomologie Médicale ;
  • « Dynamique et évolution de la résistance aux antibiotiques des Escherichia coli à Madagascar »,par Mamitiana Alain Noah RABENANDRASANA,doctorante au sein de l’Unitéde Bactériologie Expérimentale ;
  • « Transfert de connaissances et anthropologie autour des programmes de vaccination », par Valentina RAMAROSON,doctorante au sein de l’Unité d’Epidémiologie et de Recherche Clinique ;
  • « Télédétection et modélisation spatiale : application à la surveillance et au contrôle du paludisme à Madagascar »,par Anthonio RAKOTOARISON,doctorant au sein de l’Unité d’Epidémiologie et de Recherche Clinique ;
  • « Propreté et souillure à Antananarivo (Madagascar). Quels liens avec la malnutrition chronique »,par Elliot Fara Nandrasana RAKOTOMANANA,doctorant au sein de l’Unité d’Epidémiologie et de Recherche Clinique ;
  • « Facteurs d’exposition aux hantavirus dans les populations humaines de Madagascar  et variabilité génétique intra-souches des Orthohantavirus circulant à Madagascar »,par Harinirina Aina RABEMANANJARA,  doctorant au sein de l’Unité de Virologie ;