Actualités

PROJET RISE (Recherche, innovation, surveillance et évaluation) – Formation à la méthode Photovoice avec l’University College of London

Du 6 au 7 septembre 2021, le projet RISE (Recherche, Innovation, Surveillance et Evaluation) executé par l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) et financé par l’Agence des Etats-Unis pour le Développement international (USAID) a organisé une formation sur la méthode de recherche participative Photovoice (PV). La formation a été assurée à distance par Dr Dalia ISKANDER, Anthropologue de l’University College of London (UCL).

Les participants et la formatrice Dr Dalia ISKANDER ont interagi virtuellement, dans la salle de conférence de l’IPM

A titre de rappel, le projet RISE  a débuté en octobre 2019. Il a pour objectif de susciter une prise de décision en santé publique basée sur les données scientifiques à travers la mise en œuvre de recherches opérationnelles. Le projet RISE se focalise notamment sur la lutte contre le paludisme, l’amélioration de la santé maternelle et infantile et le contrôle des maladies infectieuses, comme la peste et depuis mars 2020, la COVID-19. C’est dans cette optique de renforcement de capacités que la formation PV a été organisée. La formation s’est tenue en ligne

Le Directeur de l’IPM, Dr, Philippe DUSSART, prononçant le discours de clôture de la formation Photovoice

La méthode PV peut être utilisée par tout individu travaillant dans le domaine de la santé publique et souhaitant mener une recherche-action participative liée à la santé. Quinze professionnels de santé dont 5 hommes et 10 femmes en ont bénéficié. Certains sont médecins, d’autres sont communicants, géographes de la santé, ou encore responsables de projet de santé publique intervenant à Antananarivo, comme en provinces (Sambava, Farafangana, etc.). La méthode PV est très intéressante en recherche qualitative, car une image vaut mille mots. Cet outil permet de dessiner de manière plus frappante les réalités au sein d’une communauté, d’une culture, ou d’un groupe social.

La méthode PV est en effet un processus dans lequel les participants prennent et/ou sélectionnent des photos et des images reflétant leur connaissance sur une thématique donnée. Comme la formatrice, Dr Dalia ISKANDER, de l’University College of London, l’a souligné : « La méthode participative Photovoice donne à ceux qui la pratiquent les moyens de décrire et de raconter leurs réalités de vie- aussi bien positives que négatives- telles qu’elles sont et non comme les décideurs et/ou chercheurs voudraient qu’elles paraissent, ou qu’elles soient décrites. La méthode PV leur permet ainsi d’influencer sur les prises de décisions politiques, socio-culturelles et économiques les concernant. »

Les participants, des responsables du projet RISE, de l’USAID et du groupe Santé et Sciences sociales (SaSS) de l’IPM

Comme approche pédagogique, l’apprentissage s’est fait par le biais de visionnages de vidéos suivis d’échanges. A l’issue de la formation, les bénéficiaires ont acquis aussi bien les bases théoriques essentielles de la méthode PV, que ses aspects pratiques. Ils savent désormais comment appliquer ce processus très intéressant au niveau anthropologique, dans leurs travaux et/ou projets, ou encore leurs recherches opérationnelles. Comme en témoigne, Tiana RAMANATIARAY, Chef du Service Communication du Programme national de Lutte contre le Paludisme du Ministère de la Santé publique de Madagascar : « Dans nos travaux, nous sommes habitués à prendre des photos pour justement illustrer nos propos, ou renforcer nos argumentaires. La formation à la méthode PV nous a montré comment permettre aux premiers concernés de décrire leur réalité telle qu’ils la vivent et non en étant soumis à divers biais, ou censures de toutes sortes, comme c’est souvent le cas dans certaines thématiques sensibles, où des directives nous sont données de ne montrer que le côté positif. Nous allons donc essayer de voir comment nous allons l’appliquer progressivement dans nos travaux. » Daouda KASSIE, Géographe de la Santé et Chercheur au sein de l’Unité Epidémiologie et Recherche clinique de l’IPM de rajouter : « En tant que chercheur en Géographie de la Santé et Chercheur au sein de l’Unité Epidémiologie et Recherche clinique de l’IPM de rajouter : « C’est une formation très intéressante, car elle m’a permis de comprendre à la fois le concept, les démarches et la méthodologie PV et surtout le cadre dans lequel elle peut être mobilisée (…) Sur le moyen et le long terme, j’envisage d’appliquer cette méthode pour mes recherches personnelles sur des thématiques comme les interactions entre les animaux domestiques et les animaux sauvages dans la circulation de certaines maladies zoonotiques. Je formerai également mes étudiants à cette méthode, car je la trouve très importante dans la recherche, notamment pour le contrôle des maladies »

********English version**********

RISE (Research, Innovation, Surveillance, Evaluation) PROJECTRemote training on Photovoice with the University College of London

The USAID-funded RISE (Research, Innovation, Surveillance, and Evaluation) project, implemented by Institut Pasteur de Madagascar (IPM), conducted from September 6-7, 2021  a two-day virtual training in Photovoice (PV) methodology led by Dr. Dalia ISKANDER, Anthropologist at the University College of London (UCL).

The RISE project that started in October 2019 helps make data-based public health decisions through operations research. RISE focuses on malaria control, maternal and childhood health improvement, and infectious disease control including plague and COVID-19 since March 2020. RISE also trains Madagascar’s Ministry of public health (MoPH) staff in conducting sound operations research.

The PV training is part of RISE project’s capacity building and knowledge transfer. During those 2 days, 5 men and 10 women from different professional and geographical backgrounds participated in the training led remotely by Dr Dalia ISKANDER. The PV methodology is very helpful in qualitative research because an image is worth a thousand words. This tool allows participants and/or researchers to describe realities within a given community in a more expressive manner when it comes to promoting change through powerful and impactful visual storytelling.

The PV methodology is a process through which participants take and/or select photographs and images that voice and reflect their knowledge of a particular concept. Trainer Dalia ISKANDER from UCL explained, “The Photovoice method, popular in the early 1900’s, allows community members or whoever is using it to become ‘expert narrators’ of their own life and to deliver a powerful story of their daily realities, whether negative or positive. This method empowers the community by allowing a safe climate to impactful and unbiased storytelling, and  helps leverage policy, sociocultural, and economic decision making.”

Thanks to the training, participants are now able to implement the PV methodology in their qualitative and operations research and projects. As Tiana RAMANATIARAY, Communications Officer at the MoPH’s National Malaria Control program put it, “We take photos to use as visuals in our reports and other documents. We were really surprised by the powerful videos shown to the class, especially the one that showcased children using the Photovoice methodology. The photos they took showed the reality as is, without any bias. It is altogether new to us –often, we are told to show only the positive aspects of some sensitive topics, which is neither productive nor positive. Going forward, we will progressively implement it in our work although it might not be that easy to follow the directions.”  Mr. Daouda KASSIE, Health Geographer and Researcher at IPM’s Epidemiology and Clinical Research unit said at the end of the training, “The training was very insightful. I now understand the PV methodology and know when and how to implement it. I’m thinking of implementing it in my research projects on wild and domestic animals linked to zoonotic diseases. I also hope to transfer my knowledge on PV methodology to my students because it’s a very important tool in disease control.”   

For more information about the training, feel free to reach out to RISE and IPM Communications section:  luz.robert@pasteur.mg and communication@pasteur.mg, risecoordination@pasteur.mg

PS: This training was made possible by the support of the American people through the United States Agency for International Development (USAID.) The contents of this article are the sole responsibility of RISE implementing partner and do not necessarily reflect the views of USAID or the United States Government.