L’Unité de virologie de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) a été l’une des premières équipes en Afrique et le premier laboratoire à Madagascar à pouvoir détecter le SARS-CoV-2. Ainsi, dès le 29 janvier, notamment grâce aux collègues du pôle de recherche Hong Kong University – Pasteur, l’IPM était en capacité de mettre en œuvre le diagnostic moléculaire par amplification génique (RT-PCR) du virus. Le diagnostic est réalisé au sein de l’Unité de virologie par le Centre national de référence pour la Grippe et des virus respiratoires (CNRG) reconnu par l’OMS et le Ministère de la Santé Publique (MSP). Le premier cas de COVID-19 a été confirmé par l’IPM le 19 mars 2020. Depuis, plus de 1 800 tests diagnostiques ont été réalisés jusqu’au 6 avril 2020 et 87 cas ont été confirmés. La proportion de cas asymptomatiques était importante (> 70%) compte tenu de la stratégie des autorités ayant consisté à dépister les passagers arrivés sur les derniers vols internationaux et en provenance des pays à transmission active et tous les cas suspects (derniers vols internationaux arrivés le 19 mars). L’IPM a également organisé, à la demande du Ministère de la santé publique, des formations au diagnostic moléculaire pour les biologistes des hôpitaux de province (Fianarantsoa, Mahajanga) et différents centres à Antananarivo : Centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona, Centre d’Infectiologie Charles Mérieux, Laboratoire de l’Institut National de Recherche en Santé Publique.  
Actualités
Covid-19

Riposte au Covid-19 : l’Institut Pasteur de Madagascar a reçu un complément de financement de 1 million d’euros de la France à travers l’AFD

Le mercredi 16 décembre, la France via l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) ont procédé à la signature d’un accord de financement de 1 million d’euros (4,5 milliards d’ariary), dans le cadre de la riposte contre l’épidémie de Covid-19 et du renforcement des capacités  de l’IPM au service de la […]