Actualités

Atelier de dissémination des résultats de l’Etude de Suivi de 36 mois sur la Surveillance de la Durabilité des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticide (MII)

Le Ministère de la Santé Publique par le biais du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) avec les partenaires techniques et financiers a organisé le vendredi 27 novembre 2022 à l’Hôtel Carlton Anosy, un atelier de dissémination des résultats du suivi pendant 36 mois de la durabilité des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticide (MII) distribuées durant la campagne de 2018.

Cet événement s’est déroulé en présence des responsables du Ministère de la Santé Publique (différentes directions : Direction Générale de la Médecine Préventive, Direction de la Lutte Contre les Maladies Transmissibles, Direction de la Santé Familiale, Direction Régionale de la Sécurité Publique), des investigateurs notamment VectorLink et l’Institut Pasteur de Madagascar et des bailleurs USAID/PMI (President’s Malaria Initiative). Des représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’UNICEF, d’Impact Malaria, de PSI (Public Service International), du programme ACCESS (Accessible Continuum of Care and Essential Services Sustained), de PMM (Plantes médicinales de Madagascar), de l’UCP (Unité de Coordination des Projets) étaient également présents.

La journée a été consacrée à une série de communications décrivant la méthodologie utilisée pour l’étude et les résultats présentés à l’ensemble des parties prenantes, afin d’identifier les étapes à venir du projet.

L’étude de suivi pendant 36 mois de durabilité des MII de marque DawaPlus 2.0 et PermaNet 2.0 distribuées lors de la campagne en 2018, soutenue par PMI, a permis d’évaluer la durabilité des moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII) sur le terrain et d’estimer notamment la durée de vie moyenne d’une MII. Ces données sont essentielles pour le PNLP) qui les utilisera pour déterminer la fréquence à laquelle les MII doivent être remplacées. En effet, l’OMS recommande aux pays de contrôler régulièrement la durabilité des MII après les campagnes de distribution de masse.

L’Unité d’Entomologie Médicale de l’Institut Pasteur de Madagascar, en collaboration avec PSI Madagascar, a participé à cette étude en réalisant le suivi de la bio-efficacité des moustiquaires imprégnées d’insecticide via une évaluation de la mortalité effective des moustiques après 12, 24 et 36 mois d’utilisation sur le terrain au niveau des districts de Farafangana, Bekily, Maintirano, et de Taolagnaro.

L’étude permet de faire des recommandations au Ministère de la Santé Publique pour le choix des modèles de moustiquaires imprégnées d’insecticide à privilégier lors de la réalisation des prochaines campagnes à Madagascar.