Actualités

Riposte au Covid-19 : l’Institut Pasteur de Madagascar a reçu un complément de financement de 1 million d’euros de la France à travers l’AFD


Pr André SPIEGEL, SEM Christophe BOUCHARD, Mr Yves GUICQUERO (De gauche à droite)

Le mercredi 16 décembre, la France via l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) ont procédé à la signature d’un accord de financement de 1 million d’euros (4,5 milliards d’ariary), dans le cadre de la riposte contre l’épidémie de Covid-19 et du renforcement des capacités  de l’IPM au service de la population de Madagascar.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Son Excellence Monsieur Christophe BOUCHARD, Ambassadeur de France à Madagascar.

Grâce à cette nouvelle subvention accordée par l’AFD, l’IPM va agrandir et rénover certaines infrastructures afin de renforcer les capacités de notre Unité d’Épidémiologie et de Recherche Clinique en matière de surveillance épidémiologique des maladies infectieuses, des investigations en cas d’épidémie et donc son appui au Ministère de la Santé Publique.

Ce soutien permettra à l’IPM de renforcer ses capacités de formation dans le domaine épidémiologique et biologique à travers l’instauration de nouveaux locaux pour des salles de cours et des bureaux. Le Centre de Traitement Antirabique, le Service Médical et le Centre de Vaccinations Internationales pourront également être réhabilités afin d’assurer une meilleure prise en charge des patients.

De plus, dans le contexte actuel, ce financement complémentaire destiné à l’achat de vaccins antirabiques sera indispensable pour sécuriser l’approvisionnement en vaccins jusqu’à la fin de l’année 2021. Les 10.000 à 15.000 personnes mordues ou griffées à Madagascar pourront bénéficier de cette action dans l’année qui vient.

Cet appui de la France s’inscrit dans la continuité de deux premiers financements d’urgence octroyés à l’IPM en avril et juillet 2020, dans le cadre du plan de riposte de l’AFD au Covid-19 intitulé « Santé en Commun ». L’IPM avait à cette occasion bénéficié d’un apport de 6,220 milliards d’ariary (1,430 millions d’euros) pour renforcer ses moyens de lutte contre l’épidémie de Covid-19 et assurer la pérennité de ses autres missions essentielles.

L’IPM tient à réitérer ses vifs remerciements à la France via l’AFD pour ce soutien significatif qui permettra à l’IPM d’assurer ses missions de recherche, de formation, de santé publique et de services au profit de la population de Madagascar.