Actualités

Tuberculose : formation sur la réception, manipulation et préparation des échantillons de sang sur papier buvard

11/07/2017

Dans le cadre du projet « Dried Blood Spot (DBS) for Tuberculosis (TB) » ou le projet de prélèvement de sang sur papier buvard pour le diagnostic de la tuberculose financé par l’ONG PIVOT et auquel participe l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM), un chercheur de l’Université Johns-Hopkins de Baltimore aux Etats-Unis ainsi que deux (2) chercheurs de l’Université Virginia-Tech, de Virgine aux Etats-Unis ont donné deux sessions de formation à sept (7) techniciens et cadres de l’IPM, les 06, 09, 12 et 13 juin 2017.

Pour rappel, le projet DBS-TB a commencé en juin 2017 et se terminera en août 2017. Il a pour objectifs de concevoir un circuit de prise en charge d’échantillons biologiques entre les services cliniques soutenus par PIVOT dans le district d’Ifanadiana et le laboratoire de référence de l’IPM d’une part, et de démontrer l’utilité du test 3G q-PCR pour une amélioration du diagnostic de la tuberculose à Madagascar, d’autre part. Dans ce sens, le projet aura à recruter des personnes présentant une tuberculose et d’autres personnes en bonne santé, pour pouvoir effectuer et valider le test de diagnostic.

Dr Cassidy Rist montrant les matériels pour la manipulation des échantillons DBS

La première formation était basée sur la réception, la manipulation et la préparation des échantillons de sang sur DBS (papier buvard). Cette formation de deux jours a été dirigée par le Dr Jeffrey Freeman, du laboratoire des institutions médicales de l’Université Johns-Hopkins, et par le Dr Cassidy Rist de Virginia-Tech/Maryland College of Veterinary Medicine. La réception des échantillons de sang sur DBS, la manipulation et la préparation pour les essais immunologiques ainsi que les tests moléculaires ont été les thématiques couvertes par cette formation. Cette dernière a permis aux apprenants d’acquérir les compétences nécessaires pour l’utilisation des échantillons de sang sur DBS avec le test 3G q-PCR.

L’analyse 3G q-PCR à partir de sang veineux était le sujet de la deuxième formation pour les techniciens de laboratoire ayant déjà une expérience en méthodes qPCR. Cette formation de trois jours dirigée par le Dr Claire Sanderson, chercheur associé à l’Université Virginia-Tech, avait pour objectif de préparer les apprenants de l’IPM à quantifier l’ARN des prélèvements de sang veineux recueillis dans le cadre de la composante recherche de cette étude. Les échantillons biologiques provenant de témoins positifs et négatifs utilisés dans la formation ont été fournis par les chercheurs de l’étude (Khatri & Sweeney).

La remise des certificats des participants a été effectuée le 15 juin, à la salle de conférence de l’Institut Pasteur de Madagascar. La formation a été clôturée par deux conférences sur les thèmes suivants : « Health in Complex Humanitarian Emergencies » et « Heterogeneity – the spice of life for emerging diseases at the human-wildlife-environmental interface », présentées respectivement par le Docteur Jeffrey Freeman et le Professeur Kathleen Alexander.

Pr Kathleen Alexander présentant sa conférence ayant pour thème : « Heterogeneity – the spice of life for emerging diseases at the human-wildlife-environmental interface »

Cette formation permettra aux techniciens de l’IPM de non seulement mettre en œuvre le projet DBS-TB, mais aussi l’apprentissage de cette nouvelle technique applicable à d’autres pathologies ou d’autres études. Le projet pilote DBS-TB devrait aboutir sur une étude de plus grande envergure pour l’amélioration du diagnostic de la TB, en partenariat avec les deux Universités, Johns-Hopkins, Virginia-Tech, ainsi que l’Université de Stanford aux Etats-Unis. Les chercheurs de l’Université Johns-Hopkins ont par ailleurs manifesté leur volonté de travailler avec l’IPM sur d’autres pathologies et grands défis sanitaires et écologiques auxquels Madagascar  fait face.